Le dégriffage (ou onyxectomie) est malheureusement devenu une pratique courante de nos jours. Avant d’opter ou non pour cette procédure, veuillez lire ce qui suit. En janvier 2018, nous avons pris la décision de cesser de pratiquer cette intervention. Nous priorisons l’enrichissement du milieu pour les chats et l’éducation de nos clients, pour qu’ils puissent vivre en harmonie avec leurs félins non dégriffés.

Définition:

L’onyxectomie est l’amputation de la dernière phalange (os) de chaque doigt. Ceci est une procédure douloureuse (au point qu’elle est interdite dans plusieurs pays, telle la France), mais relativement bien tolérée chez les chatons (la convalescence est plus rapide chez les animaux de 3-4 mois et les saignements sont moins fréquents que chez les adultes).

Il est possible de dégriffer seulement les pattes avant ou les quatre membres. Évidemment, un dégriffage de 2 pattes entraîne moins de douleur post-opératoire qu’un de 4 pattes, tout en étant suffisant pour un bon nombre d’animaux.

De plus, le dégriffage n’est pas recommandé pour les animaux ayant accès à l’extérieur en raison d’une diminution de leur capacité à se défendre.

Si la chirurgie est effectuée, il est important d’utiliser une litière de papier pour une semaine post-opératoire.

Complications suite au dégriffage:

Les complications du dégriffage, même avec une bonne technique chirurgicale, sont fréquentes. Selon une étude, 1 chat sur 2 subira des complications à court terme et 1 sur 5 à long terme. Celles-ci comprennent:

  • douleur (100% des chats, même si plusieurs ne le démontrent pas)
  • hémorragies
  • dommages aux coussinets
  • boiterie, enflure, infection
  • repousse de la griffe
  • protrusion (position avancée) de la 2e phalange (os)
  • démarche palmaire
  • réactions imprévisibles à la colle chirurgicale pouvant entraîner une boiterie (souvent non-appui), des infections ou un rejet par le corps du patient

Selon la méthode utilisée, les complications sont plus fréquentes soit à court ou à long terme.

Toutefois, des analgésiques doivent être prescrits pour pallier à ce problème. Si votre animal vous semble en douleur malgré la médication, il est possible de combiner avec d’autres analgésiques.

Alternatives au dégriffage:

Il est important de prendre une décision éclairée par rapport au dégriffage, plutôt que de faire subir une chirurgie qui ne possède aucun avantage pour votre animal, simplement parce que tout le monde le fait.

  • Il est possible de couper les griffes sur une base régulière, à l’aide d’un coupe-ongle pour humain, afin d’éviter leur effet destructeur (il nous fera plaisir de vous faire une démonstration à votre demande).
  • Des poteaux recouverts de tapis, de tissu ou de raphia peuvent inciter votre compagnon à y faire ses griffes plutôt que sur vos sofas.
  • Un peu d’éducation à l’aide de récompenses peut détourner votre animal de vos meubles vers ses jouets.
  • L’utilisation de SoftPaws s’avère efficace pour plusieurs propriétaires. Il s’agit de « couvre-griffes », disponibles en une variété de couleurs, à appliquer sur chaque doigt aux 6 à 8 semaines.

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous en faire part.