Généralités

L’allergie alimentaire peut être causée par une réaction allergique à un ou plusieurs ingrédients dans l’alimentation de votre animal. Comme exemples «d’allergènes», citons les protéines de bœuf ou de poulet, les produits laitiers (lait, fromage, yogourt), les œufs, le poisson, certaines céréales (soja, blé, maïs), les agents de conservation et les colorants.

Les symptômes peuvent apparaître à n’importe quel âge chez un animal qui reçoit la même diète depuis plusieurs années. Il est peu probable que l’état de l’animal s’améliore, simplement en changeant d’une diète commerciale à une autre. En général, presque toutes ces diètes contiennent des ingrédients et agents de conservation semblables.

Il n’est généralement pas possible de différencier l’allergie alimentaire des autres allergies. En fait, les animaux peuvent aussi développer des allergies à des substances qu’ils inhalent (maladie nommée «atopie») comme le pollen, la poussière de maison, les moisissures, etc.

Symptômes

Un chien ou un chat qui souffre d’une allergie alimentaire (ou encore atopie) peut montrer un ou plusieurs des symptômes suivants:

  • démangeaisons généralisées
  • poils cassés ou clairsemés suite au léchage ou au mordillage excessif
  • mordillage des pattes
  • démangeaisons et infection des oreilles (otites)
  • éruptions cutanées
  • symptômes digestifs tels que production excessive de gaz, selles molles ou diarrhée

Diagnostic

Pour trouver la cause de l’allergie, on doit au départ, à l’aide d’une diète «hypoallergénique», confirmer ou éliminer la possibilité d’une allergie alimentaire. Nous savons maintenant qu’il peut y avoir un délai allant jusqu’à 10 semaines avant d’observer un arrêt des démangeaisons avec l’utilisation de la diète hypoallergénique (de fait, 25% des chiens ont une diminution des démangeaisons entre la 1ère et la 3ième semaine, 50% des chiens entre la 4ième et la 6ième semaine et 25% des chiens entre la 7ième et la 10ième semaine de diète hypoallergénique). De là l’importance de persister pendant au moins 10 semaines avant d’exclure le diagnostic d’allergie alimentaire! Durant ce temps, vous devez observer si le problème cutané (démangeaisons, etc.) s’améliore, reste stable ou se détériore. Si toutefois les démangeaisons de votre animal cessent avant la fin des 10 semaines, il sera alors inutile de continuer la diète «test» durant ces 10 semaines, car le diagnostic d’allergie alimentaire vraisemblable aura été établi.

 

Diète hypoallergénique

La composition idéale de la diète hypoallergénique utilisée pour le test consiste en une source de protéines (viande) que votre animal n’aura jamais mangée (car s’il n’y a pas été exposé au préalable, il n’y a aucune possibilité d’y être déjà allergique) et une source d’hydrates de carbone. Par exemple:

  • Chien: riz et pommes de terre bouillies ou lapin ou canard bouilli ou rôti
  • Chat: lapin ou canard bouilli ou rôti ± riz ou pommes de terre bouillies

Chez le chien, on choisit le riz comme source d’hydrates de carbone, car c’est économique et rarement allergénique. Encore une fois, selon les recommandations de votre vétérinaire, le riz pourrait être substitué par des pommes de terre bouillies. Des diètes hypoallergéniques commerciales existent également. Nous recommandons de faire le test avec la Z/D ultra de Hill’s ou celle proposée par votre vétérinaire.

L’allergène doit être absent complètement de la diète durant le test alimentaire, sinon il s’avérera inutile. Il est donc très important que RIEN D’AUTRE ne soit ingéré par votre animal.

Ces diètes sont conçues spécialement pour les chiens et chats qui souffrent d’allergie alimentaire. Elles conviennent à la majorité des cas, mais pas à tous. Tout en étant complètes et équilibrées, elles contiennent moins d’ingrédients que les nourritures habituelles et la source de protéines est généralement soit plus «exotique», soit hydrolysée (protéines scindées en plus petites particules, diminuant les risques d’allergie). Toutefois, on estime que jusqu’à 20 % des chiens souffrant d’allergie alimentaire peuvent être allergiques aux agents conservateurs ou autres additifs. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous conseillons fortement de faire le régime d’éviction avec la nourriture cuisinée maison, afin d’éviter que le test produise des résultats faussement négatifs. Voici des recommandations à suivre si vous décidez d’opter pour une diète d’éviction maison :

  • Faites bouillir la viande et n’ajoutez aucun assaisonnement. Exemple: beurre, margarine, huile, sel, épices, etc. Si la viande est bouillie, utilisez le bouillon pour cuire le riz brun ou les pommes de terre.
  • Si vous achetez votre viande chez le boucher, ne pas lui faire hacher (risques de résidus de bœuf…).
  • Assurez-vous qu’il ne reçoive aucunes vitamines, sucreries, restes de table, biscuits ou os en cuir brut, et qu’il n’ait aucun accès aux rebuts ménagers. Si nécessaire, le promener en laisse seulement et ne pas le laisser à l’extérieur sans surveillance.
  • Assurez-vous qu’il n’ait accès qu’à de l’eau de source: s’il boit habituellement dans la cuvette de la toilette, lui en éviter l’accès (si possible).
  • Utilisez du riz brun ou blanc (pas de riz instantané). Assurez-vous que le riz est bien cuit (sinon, il peut provoquer de la diarrhée).
  • S’il y a d’autres animaux à la maison, changez leur diète également, si nécessaire.
  • Si votre chien reçoit un traitement préventif contre le ver du cœur, avertissez votre vétérinaire. Si nécessaire, un médicament sans saveur de bœuf sera substitué pendant la durée du test.
  • À la fin des 10 semaines, consultez votre vétérinaire. Si, après 10 semaines de diète hypoallergénique, votre animal a toujours autant de démangeaisons, le test élimine la possibilité d’une allergie alimentaire. L’étape suivante probable sera le test d’allergie cutané.
  • S’il y a amélioration avec la diète hypoallergénique, le test suggère fortement une allergie alimentaire. Pour le confirmer, retournez à l’ancienne diète: s’il y a réapparition des démangeaisons (dans les quelques jours qui suivent), le diagnostic d’allergie sera alors confirmé.
  • À ce moment, il est suggéré de recommencer la diète maison jusqu’à ce que les démangeaisons disparaissent à nouveau. Puis, selon les recommandations de votre vétérinaire, vous pourrez essayer une des diètes commerciales «hypoallergéniques» que vous pouvez trouver chez votre vétérinaire.

Si vous choisissez une diète hypoallergène maison, elle ne sera généralement requise que pour la durée du test. Elle n’est pas équilibrée, mais ne crée pas de problèmes de santé si elle n’est utilisée que pendant une période maximale de 10 semaines. Toutefois, pour les animaux en croissance, nous préférons soit utiliser une nourriture  »hypoallergène » commerciale ou une diète hypoallergène maison supplémentée de vitamines et de minéraux, sans saveurs naturelles ou artificielles ajoutées, soit reporter le test lorsque la croissance sera terminée. De plus, la quantité de viande suggérée ci-dessous pour les chiens de grande taille est moindre que la quantité quotidienne optimale, mais votre animal n’en souffrira pas durant les quelques semaines que durera le test

Régime d’éviction maison pour chien

Quantité approximative de nourriture à donner chaque jour

Poids du chien Protéines (viande) en grammes Glucides (pommes de terre ou riz cuit) en ml
5 kg 75 – 125 250 – 500
10 kg 125 500 – 750
20 kg 200 1000 – 1250
30 kg 200 – 250 1500 – 2000
40 kg 250 2000
50 kg 325 – 400 2500

Régime d’éviction maison pour chat

Quantité approximative de nourriture à donner chaque jour

Poids du chat Protéines (viande) en grammes Glucide (pommes de terre ou riz cuit) en ml
3 kg 50 – 75 50 – 75
4 kg 75 – 100 75 – 100
5 kg 100 100

250 g ou 250 ml = 8 oz = 1 tasse = ~ 0,5 livres

Traitement

Si tout se déroule bien avec la diète commerciale hypoallergénique de votre choix, vous pourrez continuer à nourrir votre animal avec celle-ci indéfiniment. Sinon, il sera important de connaître l’ingrédient auquel votre animal est allergique. Pour commencer, nourrissez-le avec du riz et de l’agneau (ou autre source de protéines qu’il tolère) et équilibrez la diète avec de l’huile végétale, du calcium et des vitamines selon les recommandations de votre vétérinaire. Puis, à chaque semaine, un nouvel ingrédient (exemple: bœuf, produits laitiers, poisson, etc.) sera ajouté, jusqu’à ce qu’on observe la réapparition des symptômes. Aussitôt que l’ingrédient responsable de l’allergie sera découvert, une diète équilibrée qui ne contient pas ce dernier sera alors prescrite.

S’il y a résolution des démangeaisons avec le régime d’éviction, le diagnostic d’allergie alimentaire est fort probable. Pour le confirmer, il faut retourner à l’ancienne diète : s’il y a réapparition des démangeaisons dans les jours qui suivent, le diagnostic d’allergie alimentaire sera alors confirmé. A ce moment, il est suggéré de recommencer le régime d’éviction maison jusqu’à ce que les démangeaisons disparaissent à nouveau puis, selon les recommandations de votre vétérinaire, vous pourrez essayer une des nombreuses diètes commerciales hypoallergènes disponibles chez votre vétérinaire. En voici quelques exemples :

  • Hill’s Pet Products : * diète D/D :  »nourriture sèche (pour chiens), riz et œufs ou saumon ou canard; nourriture en conserve (pour chiens ou chats), agneau et riz ». * Diète Z/D :  »protéines de poulet hydrolysées ».
  • Royal Canin : * hypoallergique  »canard et pommes de terre » ; * hypoallergique HP (pour chiens ou chats)  »nourriture sèche à base de protéines de soja hydrolysées pour chiens et chats.
  • Purina H-A Formula L-A : protéines de soja hydrolysées.
  • Iams/Eukanuba : * diète F/P (poisson et pommes de terre); diète K/O (kangourou et avoine).
  • Innovative Veterinary Diets : diètes  »limited ingredient diet » sèches ou en conserves (pour chiens ou chats) : qui contiennent des pommes de terre et une des 4 viandes suivantes: agneau, lapin, canard ou chevreuil.